Bienvenue sur rhinite.net

Rhinite.net est un site qui propose un ensemble d'informations sur les rhinites, vous explique les symptomes, et vous renseigne sur les différents traitements.

Les rhinites, inflammations de la muqueuse nasale, provoquent des éternuement à répétition et un écoulement nasal souvent confondu avec le rhume.
Vous n'etes pas seul(e), 500 millions de personnes sont touchés par ces symptomes dans le monde. La rhinite allergique est présente sur 25 % de la population francaise, alors qu'en 1968 le taux etait d'à peine 4 % . La pollution serait elle responsable, ou la nourriture ?

Dans les pays développés, les adolescents de 13-14 ans sont les plus touchés avec presque 20 % à eux seuls.

  • Il existe 2 grandes familles de rhinites :
    • - la rhinite allergie;
    • - la rhinite non allergique qui peut également être inflammatoire. La rhinite est une sorte de rhume mais dont la durée excède les 12 semaines par an.
  • La rhinite allergique :


    Elle se traduit par un nez qui coule, des éternuements souvent à répétition, par le nez qui gratte, la gorge qui chatouille, les yeux qui démangent et qui peuvent pleurer.
    Ce phénomène résulte souvent d’un allergène, une substance étrangère pénètre dans le corps, et le système immunitaire réagit de manière excessive.
    Ce type d’allergie apparaît souvent jeune, entre 5 et 20 ans, mais peut se déclencher plus tard.La rhinite allergique peut être de 2 types différents :

     

    La rhinite saisonnière ou appelée également le rhume des foins apparaît en général au printemps pour se terminer à la fin de l’été. Elle est causée par les graminées, le pollen, l’entretien des pelouses, le foin…
    Presque un quart de la population mondiale en souffrirait.
    La rhinite allergique persistante est principalement causée par les acariens ou par une autre substance qui est présente sur notre lieu de travail ou principalement dans la maison.  Les acariens, ces petites bêtes microscopiques, se retrouvent partout dans la maison ( matelas, moquette, tenture, oreillers, canapé…). La personne n’est pas allergique à la petite mite, mais à leurs excréments.
    Autres facteurs déclenchant la rhinite : le tabac, les moisissures, la pollution, les animaux..
  • La rhinite non allergique :
    La rhinite inflammatoire : se traduit généralement par des tests allergiques négatifs. Le nez coule, se bouche, démange, l’odorat est diminué. Les symptômes sont proches de ceux de la rhinite persistante.
    La rhinite non-inflammatoire :
    La rhinite vasomotrice : le facteur déclenchant est souvent le stress, et apparaît généralement après l’âge de 20 ans. Les éternuements, nez bouché sont les principaux symptômes déclenchés par une variation de température, de la fumée, de fortes odeurs style solvants… elle apparaît souvent soudainement, mais ne disparaîtra sans doute jamais….
    La rhinite hormonale liée aux modifications hormonales de la femme enceinte. Souvent caractérisée par un nez bouché, la rhinite disparaît quelques semaines voir quelques jours après l’accouchement.
    La rhinite atrophique se traduit par une large vacuité de la cavité nasale. Les croûtes sont malodorantes et une atrophie de la muqueuse nasale est souvent découverte.

     

    Toute allergie détectée doit faire l'objet d'examens pour deceler un éventuel asthme qui nécessitera un traitement complémentaire.